4 : Du Western Australia au South Australia

Nous voilà à faire demi-tour, mais en passant par la côte cette fois-ci. Moins de deux petites semaines avant d’être sur Melbourne, nous sommes à la moitié de notre road trip.

S’éloignant de Perth, nous sommes partis direction Surfers Point, le spot des surfers vers Margaret River ! Le temps n’était malheureusement pas trop avec nous… Quel changement de température depuis Perth..

Nous avons fini notre journée par la visite du phare Cap Leeuwin, le plus haut phare d’Australie.

Nous avons trouvé un camping très sympathique où nous y avons passé la nuit. « Munday Camp Ground », à Augusta, récent de seulement neuf semaines nous a expliqué le propriétaire, qui nous a proposé de se joindre à eux lors d’un petit feu. Nous y avons rencontré toute une famille avec cinq enfants, (qui viennent de Sydney !), très curieux de rencontrer de petits français comme nous. « How you say shoes in french ? And what’s about socks ? And pants ? What’s about t shirt ? Hair ?….. »

Un camping chaleureux et tout neuf !

C:DCIM100GOPROGOPR1235.GPR

Un couple au camping nous a conseillé de s’arrêter sur la route, au Dave Evans Bicentennial Tree, un arbre de 65 mètres de haut, totalement libre d’accès au public, où l’on a la possibilité d’y monter si on le souhaite (à ses risques et périls  !) Trop peur du vide je ne l’ai pas fait, et Alex est allé jusqu’à 25 mètres mais n’a pas osé aller plus loin par peur de la descente.

Prochain stop : Valley of the Giants. Cela consiste à marcher sur une passerelle qui monte jusqu’à 40 mètres de haut pour se fondre avec les arbres de la forêt. C’est sympa, et les arbres sont vraiment impressionnants.

Pools Beach, une très jolie plage à l’eau turquoise, mais nous avions encore du chemin, pas le temps de faire bronzette !

Gap à Albany, une belle surprise !

Lundi 7 mai
Un bon réveil ce matin… Et oui, une heure de route et nous arrivons… à Esperance ! L’une des destinations où nous rêvions d’aller depuis que nous nous sommes renseignés sur l’Australie. Ses plages turquoises au sable blanc, ses lacs roses, ses nombreux kangourous…
Qui dit à visiter, dit forcément Office du tourisme ! Première grosse déception concernant les lacs: celui facilement accessible et situé à Esperance, n’est plus rose… Le second, nous le savions, est plus loin et n’est visible que par une escapade en hélicoptère, seulement une ou deux fois par mois… (prix: $300, et il n’y avait rien de prévu pour ces prochains jours) J’aurais adoré visiter l’île et voir ce lac, qui est l’un des seul au monde a être naturellement rose, mais il n’existe qu’une seule escapade en bateau par AN ! (Et pourtant le prix n’est qu’à $290 pour une journée entière). Tant pis, nous nous contenterons du Bumbunga Lake, que nous avions vu au début de notre road trip, en haut d’Adélaïde…

On nous a conseillé de faire tout un tour vers les plages regroupant Twilight beach, Salmon beach, Eleven mile beach… Bien évidemment aussi Lucky Bay, l’une des plages les plus réputées d’Espérance. Elle se trouve dans le fameux National parc Cap le Grand, où il y a une petite balade à faire pour monter sur le French man peak.

Esperance est une ville qui a été découvert par des français (youpi) d’où les noms « cap le grand » ou « french man peak ».

Nous avons commencé notre voyage par les petites plages peu loin du centre ville. Dingue était la vue à l’arrivée ! Des plages, des falaises, la mer à n’en plus finir… Salmon beach était notre premier stop.

32207499_1792683227434242_1984621331404029952_n

Nous avons continué par Blue haven beach, où nous arrivions vu d’en haut.

Nous nous sommes arrêtés à l’Observatory Point, où la vue à 360 degrés était magnifique (difficile de trouver de nouveaux adjectifs, mais bon désolé de ne voir que de beaux endroits !!!) Alex a même pu sortir le drone.

Nous avons fait demi tour pour découvrir la plage Twilight beach.

Le temps passe, et nous devions nous rendre à Lucky Bay pour y dormir. A l’entrée du National park, nous avons pu payer aux bornes ($13/véhicule/j) et le camping était à $11/nuit/personne) ce qui est cheap pour se poser face à l’une des plus belles plages de l’Australie !

A notre plus belle surprise (et avec un peu d’angoisse), nous avons vu de nombreux kangourous en roulant, et des vivants cette fois-ci ! Nous étions comme des enfants! « Un là ! Oh non ils sont même trois ! Un autre ! Oula celui-là il est près de la route ! Oh y’en a un qu’à traverser ! » mais il ne faisait pas encore nuit, donc ils avaient plus peur du véhicule qu’ils n’étaient attirer par les lumières des phares. Et qu’a t’on vu en arrivant ? Deux kangourous juste à côté de notre van, qui se baladaient… une journée avec plein d’étoiles dans les yeux.

Nous nous sommes rendu compte que nous avions loupé certaines plages vers Twilight beach… peut être pourrons nous les faire plus tard, mais nous ne préférons pas rouler quand le soleil se couche, cela est trop dangereux avec les kangourous.. Et il faut bien compter une heure entre Esperance et Lucky Bay.

Mardi 8 mai
Devinez qui l’on trouve à notre réveil ? Non, pas un kangourou. Non, pas deux. Oui, TROIS kangourous se pavanants devant notre van à la recherche de racines ou de plantes bien vertes pour le repas. Enfin nous avons pu les caresser ! Verdict: c’est très doux ! Mais malheureusement ce n’est pas comme un chat, ça n’a pas l’air de vouloir rester une heure à se faire gratouiller.

Nous avons profité de Lucky Bay. Elle a été élue la plage la plus blanche de l’Australie. Le sable, est-ce vraiment du sable? Blanc, mais surtout d’une finesse ! L’impression que l’on marchait sur du marbre, ça grinçait tellement le sable était fin ! Pas de kangourous sur cette plage (ARG dommage, pourtant elle est réputée pour en voir se dorer la pilule) mais il faisait sûrement un peu trop chaud, et puis nous avons suffisamment été gâtés.

Frenchman peak était proche de lucky bay. C’est en fait une petite marche (qui fait environ 1h30 aller-retour) mais qui nous fait grimper 🧗‍♀️ pour arriver au sommet de cette montagne d’un peu plus de 220 m de hauteur. Easy mais fatiguant et un peu flippant, mais le résultat à l’arrivée en vaut la peine.

Nous sommes tellement heureux de notre aventure. Le fait de voyager à cette période de l’année, en avril (Automne en Australie) fait sûrement fuir beaucoup de backpackers ou même de simples vacanciers australiens, sûrement à cause du froid qui arrive. Oui évidemment, les nuits sont beaucoup plus fraîches, certains jours peut être moins beaux que d’autres. Mais tous les endroits où nous allons sont déserts, ou presque. Ainsi, tout peut se planifier à la dernière minute, notamment les campings. Les feux en Australie peuvent être nombreux et dévastateurs en été, mais à cette période-là de l’année, le niveau de risque est quasiment toujours nul, n’importe où où on est allés. Et pourtant, le beau temps a toujours ou presque été avec nous pour ce voyage ☀️

Jeudi 10 mai

Le plus long, et le plus ennuyant dans un road trip en Australie, restera les longues routes à conduire, avec rien de très passionnant à voir. Si, évidemment, les paysages sont sympathiques, mais la route n’en finit jamais… D’Esperance à Adélaïde par exemple, plus de 2000 km séparent ces deux villes, et vous trouverez des Road House tous les 200 km environ (Road House : station service + toilettes)… Mais quand vous n’êtes pas sûr de l’état de votre van, la route est encore moins rassurante… Malgré des dépenses énormes au garagiste, la vérification de l’huile moteur le matin avant de partir est obligatoire, car nous perdons beaucoup d’huile. (Et nous ne comprenons toujours pas pourquoi, malgré un passage au garagiste à Perth). Mais ce qui nous inquiète un peu plus, c’est la direction. Alex sent que le volant est plus difficile à manier après quelques heures de route. Il s’est même mis à grincer (le volant pas Alex). Affaire à suivre, on espère simplement ne pas avoir à s’arrêter au bord de la route, parce que là pour trouver un garagiste, c’est mission impossible. Le seul truc qui pourrait être sympa serait de jouer au golf, 18 trous réparti dans chaque Road House. Le Nullarbor link golf course est le plus long golf du monde, vous vous doutez pourquoi. (1 367km)

Nous sommes actuellement sur la plus longue route droite d’Australie, 146,6 km exactement. Alex a pu voir deux dromadaires, et non, ils étaient morts, au bord de la route pour changer !

Vendredi 11 mai

thumbnail_IMG_8130Arrêtés par la police, au même endroit qu’il y a deux semaines (Avant Eucla, près de la frontière entre le Western Australia et le South Australia) et par les mêmes policiers. Contrôle du permis + test d’alcolemie, pour l’instant rien d’alarmant. Par contre, ils ont trouvé que la ceinture côté conducteur n’était pas dans les normes, et que quelques câbles traînaient. 10 jours pour aller voir un garagiste et réparer tout ça, ainsi que faire un check up complet. Franchement, ils auraient pas pu nous faire ça avant, quand on prenait la route pour Perth, quand le van a passé trois jours chez le garagiste ? On a également un beau sticker jaune sur notre pare brise, pour bien que tout le monde voit que nous ne sommes pas aux normes, et après ces dix jours écoulés, si la police australienne n’a pas les factures pour preuve des réparations, nous ne pouvons plus rouler… QUELLE CHANCE NOUS AVONS. Réparer deux bricoles, ça ne va pas beaucoup nous coûter, mais l’inquiétude que nous avons est pour la révision. S’il y a d’autres problèmes, va t’on être obligé de les réparer ? Et donc de taper encore dans nos économies ?

Samedi 12 mai

thumbnail_IMG_8137Une nuit au camping (et à la ferme) ! « Nuttbush Retreat Caravan Park » Nous avons fait la rencontre d’un super couple venant de Brisbane, avec qui l’on a pu parler pendant deux heures ! Echange des numéros de téléphone, ils nous ont invité pour dîner quand on sera dans les environs…

ferme

Un commentaire sur « 4 : Du Western Australia au South Australia »

  1. coucou c’est Nicole, et oui je vous suis toujours, j’ai surtout de vos nouvelles part l’intermédiaire de ma soeur Carole. J’ai su de vos désaventures à Eucla et que vous étes à Melbourne avec les parents Alexis, trop bien. Merci de vos très belles photos et de vos commentaires, incroyable tous les kilomètres que vous avez fait mais comment faites vous !…. A suivre et bonne chance.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Gonzalez Nicole Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s