Nos premiers jours à Auckland

Auckland, notre première étape   fin novembre 2019

Nous avons logé 5 nuits dans un Airbnb (voici le lien de l’hébergement). Les prix étant quand même très hauts, nous ne pouvions pas nous permettre de réserver un logement entier. Nous avions donc une chambre privée dans un appartement près du centre.

 

Il nous fallait régler des derniers détails, tel qu’une carte SIM basique pour appeler les numéros néo zélandais, ouvrir un compte en banque et trouver le van.

 

La carte SIM, un jeu d’enfant

Pour la carte SIM, ce fut assez simple même si le prix reste quand même bien salé pour un forfait incluant simplement SMS et APPELS ; $19,90 chez Vodafone. Cela nous permettait d’appeler ou d’écrire aux revendeurs de vans pour une potentielle visite. Nous avons acheté un petit téléphone en plus à $20 ce qui nous a permis de ne pas devoir faire l’échange de carte sim à chaque fois, nous gardions donc nos téléphones avec le forfait Free.

 

Le compte bancaire, ou une histoire sans fin

Quelques explications si vous voulez ouvrir le vôtre en NZ en cliquant ici

Pour le compte en banque, ce fut une autre histoire… nous avions vu via les réseaux sociaux que les délais d’ouverture étaient plus longs en centre-ville (2 semaines pour ANZ et 7 jours pour KIWI bank) alors nous nous sommes éloignés du centre pour trouver les banques avec un délai moins important. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a tout d’abord une procédure d’inscription à compléter sur internet avant d’aller dans un point de vente physique pour vérifier son identité. Ensuite, c’est au petit bonheur la chance. Soit la personne vous prend tout de suite pour finir votre dossier, soit elle prévoit un rendez-vous (quelques jours plus tard). Mais les problèmes sont loin d’être terminés. Toutes les banques nous ont demandé un justificatif de domicile prouvant que l’on vit en Nouvelle Zélande. De plus, si la facture d’électricité par exemple n’est pas à notre nom, il faut une attestation du logeur expliquant que l’on vit avec lui. Nous avons eut un peu de mal à convaincre les hôtes qui nous logeaient à ce moment-là. Ils ne comprenaient pas trop pourquoi toutes ces démarches et ne voulaient pas recevoir de courrier en plus. Nous avons finalement réussi à les convaincre et Alex s’est empressé de trouver une KiwiBank pour finaliser notre compte. Evidemment, il est rentré bredouille. L’homme face à lui ne voulait rien savoir car Alex n’avait pas pris de rendez vous. En plus, il lui a dit que la lettre n’était pas valide car il manquait une date et une signature… Pas de chance, nous étions partis pour la journée. Nous avons retenté notre chance dans un autre office (ayant dans la main la même lettre avec ni date ni signature). La dame à l’accueil l’a pris en charge directement, a vérifier ses justificatifs et a ouvert son compte en banque. Il a même eut le droit à sa carte de crédit instantanément. Tout ça pour dire que les banques néo-zélandaises sont de plus en plus de mauvaise foie avec les backpackers mais qu’il ne faut rien lâcher…

 

Le van (de nos rêves ?)

Nous avions déjà une idée du van idéal avant de partir. Vous trouverez tous les détails en cliquant ici

Nous sommes allés dans un carfairs. Les vans ici sont vieux, petits et très chers (car self-contained) et l’aménagement est très sommaire. Nous avons questionné quelqu’un à propos de nos envies et il a voulu nous vendre un Fiat Ducato “tout bien équipé” de 2003 avec… 900 000 km… pour $10 000… Oui vous ne vous êtes pas trompés, j’ai bien écrit 900 000. 450 000, ça a été et ce sera notre dernier achat avec autant de kilomètres. On a également parlé avec un français qui travaille dans les garages : “Chez nous les vans ne sont pas aussi grands que ce que vous recherchez mais en très bon état, on vous les garantit pendant deux semaines” alors nous avons demandé comment ça se passait pour la garantie. “Ah non mais tout se fait à l’oral ici. Et vous ne trouverez pas ou rarement des papiers de véhicule sur l’historique,  ici on est en Nouvelle Zélande”

thumbnail_007A4676-AA05-4EF7-96BB-60952E50D398

Bref, notre conclusion reste la même : on préfère acheter un van gros, vide et plus récent pour l’aménager nous-mêmes. Ça nous coûtera moins cher et on aura moins de soucis avec.

Nous sommes également allés dans un garage qui vend des véhicules dont un Ford Transit que nous avons pu visiter. $18 000 pour un peu plus de 200 000 km. Nous tenons debout, mais Alex ne peut pas s’allonger entièrement en largeur et le manque de luminosité nous gêne. De plus, il y a tout à faire (même l’isolation).

thumbnail_IMG_0877

Nous avons eu quelques réponses de van via Trade.me et avons trouvé une ancienne ambulance dans notre budget. Les nombreux kilomètres nous suivent jusqu’au bout car après l’Australie avec 450 000, nous voici avec un van de 350K km. De 2009, elle nous paraît être en bon état. Elle est propre, que ce soit  l’extérieur ou à l’intérieur. L’espace de vie est large, ce qui fait rêver pour y faire construire son « camping car ». L’intérieur nous semble déjà isolé.

thumbnail_IMG_0843

Ce qui nous a vraiment freiné, c’est au moment où on a demandé au revendeur l’historique du véhicule, et qu’il nous a répondu qu’il n’avait rien. Pas de facture, pas de papier d’entretien. Autant vous dire que nous avons eu du mal à faire confiance… Il nous a expliqué que c’était la compagnie d’ambulances qui les gardait. Alors nous nous sommes dit « allons les trouver ! » L’ambulance venait de Christchurch, au sud de la NZ, mais la compagnie d’ambulances est la même pour tout le pays, du nom de St John. Mais cela n’a rien donné et personne n’a voulu nous les transmettre. Par contre, nous avons eut confirmation que les ambulances sont bien entretenues, et sont checkées tous les 20 000 km.

Notre objectif principal était d’être convaincus par la mécanique de la voiture. Nous ne voulons pas revivre l’expérience de l’Australie. L’une des étapes essentielle avant tout achat est de vérifier la crédibilité de la vente. Vous avez des sites internet qui proposent l’historique du véhicule (malheureusement tout sauf les réparations ou les factures !) mais qui nous confirme si le véhicule est un véhicule volé, si le nombre de kilomètres est bien celui déclaré etc… Nous avons payé une dizaine de dollars sur le site Carjam pour le vérifier. Nous nous sommes également renseignés pour faire un contrôle technique et nous avons trouvé quelqu’un d’indépendant. En attendant le résultat, Alexis a pu essayé la voiture et contrôler que tout va bien. Il a énormément discuté avec le revendeur qui l’a vraiment mis en confiance. Il vend le véhicule sous le nom de son entreprise et non sous son nom propre, ce qui exige une sorte de garantie après achat. Il explique qu’il n’a aucun intérêt à vendre un van avec des problèmes pour que l’on se retrouve ensuite à devoir faire des démarches administratives. Il nous a également expliqué que les démarches ont été faîtes auprès de la compagnie d’ambulances pour récupérer l’historique du véhicule mais qu’elle a refusé. Qu’il sait que l’ambulance n’est pas encore prête et qu’il s’occupera des derniers détails comme le renouvellement de la WOF pour un an, de la REGO et des dernières réparations à faire dessus. Le résultat du contrôle technique est tombé, il n’y a que certaines petites anomalies à régler, mais la grosse mécanique est en bon état. Le 26 novembre, nous avons écrit au garagiste en confirmant notre intérêt pour le van et nous irons le chercher en fin de semaine lorsqu’il sera prêt…

 

De bon endroits si vous passez à Auckland

Nous avons mangé dans les meilleurs brunchs, Chuffed le premier jour, avec un cadre très sympa et de la bonne nourriture. Nous y avons même acheté du café en grains.

Nous avons également apprécié les super bons hot dogs de Federal Delicatessen après une grosse journée à courir à droite et à gauche.

 

Nos premiers jours à Auckland n’ont vraiment pas été simples. Nous avons bougé à droite à gauche et pris un nombre infini de bus pour nous occuper principalement de l’ouverture d’un compte en banque et de la recherche de vans. Le compte en banque a été une galère sans fin mais Alex a enfin pu en posséder un.

Le 27 novembre, nous partions d’Auckland prendre encore une fois une multitude de bus pour nous amener à Kaukapakapa, dans notre famille HelpX. Et le 29 novembre, nous étions en route pour acheter notre ambulance… Le garagiste s’est occupé de la nouvelle WOF pour un an et des dernières réparations à faire. Il n’a simplement pas pu réparer l’auto-radio. Il nous a donné $90 de plus pour nous aider à payer l’essence ainsi que la REGO, et s’est occupé de payer la taxe pour nos 5000 premiers kilomètres (oui nous avons une taxe avec un véhicule diesel en Nouvelle Zélande). Le paiement s’est fait facilement car nous avions eut le temps de transférer notre argent de France au compte néo-zéalandais via TransferWise, et le paiement est très simple dans ce pays. En 30 secondes, le virement des $15 000 était effectué. Il suffit maintenant de déclarer un changement de propriétaires en allant à la poste et le van est à nous. Nous sommes allés directement renouveler notre REGO pour un an en toute rapidité et simplicité. Pour connaître les dépenses liées au van, voici l’article.

 

5 commentaires sur « Nos premiers jours à Auckland »

  1. Merci pour ces premières nouvelles… Que de démarches déjà en quelques jours.. si je comprends bien vous avez achetés l’ancienne ambulance ?.. bisous

    J'aime

    1. Non pas encore… Nous devons être sûr de son état mécanique. Pour cela, elle va passer en contrôle technique payé de nos poches, et si tout va bien, nous devrons attendre d’avoir un compte bancaire pour transférer notre argent dessus. Nous l’avons quand même réservé (en donnant une petite partie de la somme) pour que personne ne l’achète entre temps 😊

      J'aime

  2. It looks and sounds like you will be having the best adventure in New Zealand. I am very fortunate to live here and experience it everyday. When you have finished your travels in NZ and ready to sell your beautiful home on wheels, I would be interested in purchasing it. I too would like to see my own country touring in a camper. I have just completed building my tiny house so would be keen to have a mobile option as well. All the best and I look forward to hearing more about the places you visit.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s