Sur les routes de nouvelle zélande – northland

2020, qui dit une année spéciale, dit un programme différent. Notre roadtrip s’est fait en plusieurs étapes ; nous l’avons commencé avant la crise du covid-19 en Nouvelle Zélande et avons dû retourner dans notre ancienne famille d’accueil, puis nous sommes partis dans le Northland pour un travail dans les kiwis qui a duré un peu près trois mois. Nous commencerons donc l’itinéraire par Kerikeri, incluant les roadtrips passés durant nos week-end de congés, le vrai départ à la fin des trois mois, ainsi que les quelques semaines de découvertes au tout début de l’aventure néo-zélandaise.


NORTHLAND : DE KERIKERI A LA DOUBTLESS BAY

La carte ci-dessus résume notre parcours en un itinéraire simple avec les adresses les plus intéressantes de notre périple, ôtant certains détours ou lieux peu utiles. A vous d’organiser votre voyage à votre façon en vous inspirant des quelques idées ici !


Pourquoi commencer son road trip à Kerikeri ? Notre histoire est simple : Nous avons trouvé un travail là-bas portant sur le taillage des arbres de kiwis. Nous y avons travaillé durant presque trois mois.

La Rainbow Falls ; une des plus belles. 2 min à pieds. Heureusement d’ailleurs, car les courbatures de la veille nous interdisaient de faire plus. (nous avions fait la randonnée Dukes Nose)

Durant notre travail dans les kiwis, nous avons eut la chance d’être invités par notre patron sur son bateau, à deux reprises. Nous en avons bien évidemment profité pour pêcher et nous régaler le soir en mangeant les poissons du jour au coin du feu, cuits par les braises. Nous étions en petit comité, loin de la fatigue et de la routine du boulot.

Nous avons visité Motuarohia Island, une petite île très jolie et réputé pour son point de vue. La chance que nous avions était qu’il n’y avait que très peu de touristes puisque les ferrys n’étaient pas disponibles.

Le second trip que nous avons fait mais pas des moindres, car nous avons découvert une autre île encore, Urupukapuka Island. Sous un beau soleil, la balade de plusieurs heures était agréable et très jolie.

Quel bonheur de s’évader pendant ces quelques moments. Le coucher de soleil à deux reprises était une petite merveille (mais heureusement que nous étions bien couverts!)

21 juillet

Départ de Kerikeri pour Mangonui et son fish and chips. Un fish & chips réputé puisque c’est le plus noté du Northland avec plus de 1500 notes. Notre avis ? Le cadre est agréable, la nourriture est bonne, le personnel n’est pas forcément agréable et le prix est excessif. Ce n’est pas un immanquable.

Freecamp a côté du Coca Cola Lake : Tokerau Beach Freedom Camping. Comme le précise son nom, nous étions en bord de mer. Un cadre joli et mouvementé lorsque le vent et la pluie se joignent à vous.

22 juillet

Déjeuner à Matai Bay.

Nous avions prévu d’aller à Puheke hill qui offre un beau point de vue (selon Google), malheureusement nous n’avons pas pu y accéder car la route n’était pas praticable. C’est le risque de visiter le pays après que des inondations aient eut lieu quelques jours auparavant.


NORTHLAND : CAPE REINGA JUSQU’A LA REGION D’AUCKLAND

La carte ci-dessus résume notre parcours en un itinéraire simple avec les adresses les plus intéressantes de notre périple, ôtant certains détours ou lieux peu utiles. A vous d’organiser votre voyage à votre façon en vous inspirant des quelques idées ici !


23 juillet

Un temps malheureusement peu en notre faveur, qui nous a bloqué pour faire les marches qui étaient recommandées. Nous sommes donc simplement allés jusqu’au phare, le phare du Cape Reinga qui correspond à environ 15 minutes de marches du parking. C’est la pointe « la plus au nord » de Nouvelle Zélande, où du moins « la pointe accessible la plus au Nord » car en se renseignant, on découvre qu’il y a bien un endroit un peu plus à l’Est, qui ferait une belle concurrence, mais que l’on ne peut explorer.

Peu de campements sont disponibles dans la région du Cape Reinga, et aucun (si mes souvenirs sont bons) n’est gratuit. Nous avons dû faire plus de 30 minutes de Gravel road pour trouver notre campement pour la nuit, à $15/personne. Après une route comme celle-là, on n’a pas envie de la refaire à deux fois…

alex freecamp cape reinga 2
24 juillet

Réveil paisible sur le camp. Passage à la mer de Spirits Bay, à quelques minutes à pieds du campement.

Nous avons attendu une météo plus clémente pour profiter de ces quelques heures sur les dunes de sables : Giant Te Paki Sand dunes. Nous avons loué une planche de surf à $15, et avons grimpé ces dunes et joué avec jusqu’à épuisement. Après deux heures de rigolade et de sables plein la figure, nous étions cassés en deux de fatigue.

Ah le sable, ça creuse. Nous avons donc déjeuné à Rarawa Beach.

La route dans la région est très fatigante. Entre ses Gravel road, ses virages et ses décors, nous étions HS… et on avait bien besoin d’une bonne douche ! Petit tips : il y a bien des douches gratuites à Kaitaia.

Notre randonnée à Totara North

25 juillet

Nous avions une belle randonnée en tête depuis un petit moment et attention la météo parfaite. La voici. A Totara North: Dukes Nose via Wairaku Stream Track. Prévue 4 heures aller-retour et finalement finie en 5 heures (les raisons: nous avons un peu traîné sur la route, entre les rivières à traverser, les pauses photos et le break a l’arrivée du point de vue). C’est une randonnée très belle, mais on l’avoue un petit peu compliquée.

Whangarei Waterfall

2 min à pieds, cascade impressionnante.

Les Waipu Caves

Les Waipu caves sont des grottes, accessibles gratuitement, où l’on peut avoir la chance de croiser plein de petits vers luisants. Le parking à côté de l’entrée est autorisé au campement de nuit, ce qui est un réel bonus pour l’endroit. Nous en avons donc profité pour faire une immersion de nuit. Frontale sur le front, nous n’avons pas été très loin car il fallait dès le départ se mouiller les pieds. Nous avons tout de même apprécié le spectacle des glow worms dès l’entrée, grâce au noir complet de la nuit. Autre surprise, des anguilles ! Plus facilement reconnaissables dans l’obscurité, elles nous ont laissé un petit goût amer pour le lendemain.

28 juillet

Visite des caves. Il y a eut beaucoup de pluie ces derniers temps et les conséquences sont là : nous sommes à peine dans les grottes que nous le savions déjà: nous allions nous mouiller les pieds, et revenir de la gadoue plein les vêtements. Côté droit, difficile de savoir s’il y a vraiment quelque chose, à moins d’y aller à la nage. Côté gauche, plusieurs eaux à traverser, route glissante, mouillée et gadouilleuse. L’aventure, la vraie. Ce fut cool. Peut-être que nous aurions aimé voir un peu plus de glow worms, peut être que le teasing de la veille nous a donné de trop grosses attentes (des milliers de vers luisants?) Peut-être que tout simplement dû aux inondations, les vers étaient moins présents ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s