SUR LES ROUTES DE NOUVELLE ZéLANDE – TARANAKI

PREMIERE PARTIE : ROAD TRIP EN AOUT 2020

L’ARTICLE PRÉCÉDENT : TAUPO ET TONGARIRO NP

NEW PLYMOUTH – TARANAKI

La carte ci-dessus résume notre parcours en un itinéraire simple avec les adresses les plus intéressantes de notre périple, ôtant certains détours ou lieux peu utiles. A vous d’organiser votre voyage à votre façon en vous inspirant des quelques idées ici !


Septembre 2020

THREE SISTERS AND THE ELEPHANT ROCK

Attention, prévoyez d’y aller à marrée basse. Nous y sommes allés vers 10:00, le temps de prendre quelques photos et de revenir, nous avons rapidement vu la différence : nous devions un peu nous mouiller les pieds pour rentrer, et les gens qui arrivaient après nous ont abandonné la balade.

TE REWA REWA BRIDGE

Superbe. Une fois de plus, la météo fait toute la différence. Nous y sommes allés pour le déjeuner, mais le mont était effacé par les nuages. Sachant qu’il y avait possibilité de dormir juste à côté, nous sommes revenus pour le coucher du soleil. Et bien, le résultat n’est pas le même. Le mont était dégagé et la couleur du soleil rend l’endroit encore plus beau.

Taranaki, c’est également un beau souvenir, humainement parlant. Nous avons rencontré Abby par le biais d’Instagram, qui nous a dit de passer voir ses parents pour prendre du lait frais. Ce fut la première fois que l’on achetait du lait aussi frais, dans la ferme. C’est un système de distributeur qui vous fait sortir du lait, presque sorti des vaches ! Ça n’a rien à voir avec le lait industriel et le prix est identique !

Ensuite, nous avons rencontré le copain d’Abby, agriculteur. Il s’occupe des vaches et de leur veaux comme si c’était ses enfants, et ça fait plaisir à voir. Il nous a fait la visite de ses champs, de ses terres. Ils connaissaient le nom de toutes ses vaches, leur caractère. Nous y sommes allés pendant la période de velâge, c’est-à-dire la naissance des veaux. Ces veaux dans cette ferme, se verront grandir car ils seront consacrés à la production de lait.

LA SUITE DU ROAD TRIP d’août 2020 : KAIKOURA ET ARTHUR’S PASS

Avec la situation de 2020/2021 et d’autres imprévus, notre road trip s’est déroulé en plusieurs étapes. Entre temps, nous nous sommes posés sur Wanaka pour un travail qui a duré 5 mois. Nous avons demandé un mois de vacances et nous voilà de nouveau sur la route !


2ND PARTIE : DANS LA CONTINUITé DE NOTRE ROAD TRIP PARTANT DE WANAKA

ARTICLE PRECEDENT : TONGARIRO NP 2nd PARTIE

PREMIER ARTICLE DU ROAD TRIP DE MARS 2021 : WEST COAST 2nd PARTIE

Mardi 23 mars 2021

Nous étions dans les temps pour le coucher de soleil au Cap Egmont lighthouse, avec un décor superbe entre le phare et le volcan. Dodo à Oakura Pitone (CamperMate), bord de mer.

Mercredi

Journée repos. Coucher de soleil au Lake Mangamahoe Lookout

Dodo au parking avant la randonnée « Mangorei Track ». L’hiver dernier, avant de partir précipitamment pour le ferry direction l’île du sud, nous avions tout prévu pour faire la Pouakai Crossing. Nous avions réservé la navette car la randonnée est d’un point A à un point B. Nous avions fait les sacs, préparer les sandwichs, prêts à dormir et à se lever à 4h du matin. Cette fois-ci, nous avons hésité à faire cette randonnée comme initialement prévu, puis nous avons opté pour plus simple, moins cher et plus rapide. La Mangorei Track, qui permet de commencer à la fin de la randonnée « Pouakai Crossing », aller jusqu’au point de vue du lac pour faire demi tour. Ça nous évite de payer la navette mais surtout de ne pas perdre une journée entière, ou de faire encore 20km (on était quand même un peu fatigués après le Tongariro Alpine Crossing). Alors on a dormi sur le parking de la Track, arrivés à 20:30.

Jeudi 26 mars

Levés à 4:30. Pour voir le lever du soleil au fameux point de vue, il faudrait selon le DOC 2h50 du parking. Départ 5h, arrivée 7h : cela nous a donc pris 2h de marche. Ce n’était pas les deux heures les plus faciles car il y a beaucoup de marches. Enfin… il n’y a QUE des marches. Donc rien de passionnant pendant ces deux heures, c’est aussi pour ça que de nuit ou de jour, c’est un peu pareil. Sauf que de nuit, vous pourriez peut être avoir la chance de rencontrer un kiwi sur votre chemin, ce qui n’a pas été notre cas. Le but n’était pas d’observer la forêt, même si le moindre bruit nous intriguait et qu’en apercevoir un aurait été une la cerise sur le gâteau. On savait qu’il allait faire froid mais sur la route avec l’effort, on pouvait être en t-shirt sans problème. On avait prévu un thermos de thé pour l’arrivée au point de vue, et quelle belle idée ! Il faisait très très froid là haut et il fallait attendre une bonne demi heure avant de voir le soleil se lever. Il n’y avait pas trop de vent ce qui nous a permis de voir le reflet du Mont dans le lac (ou la marre, car c’est quand même plus petit qu’un « lac »). On a dû rester une bonne heure là-bas, sommes reparti à 8:00 et avons dû mettre 1h30 pour redescendre. Le retour est toujours plus ennuyant et la descente plus facile alors on essaie de ne pas traîner.

Comme on dit toujours, après une randonnée on veut toujours bien manger. On est allé dans la 7eme meilleure pizzeria de Nouvelle Zélande selon le journal Stuff, « Pekaren ». C’était pas mal du tout, la pâte était bonne. Ça ne vaudra jamais les pizzas de France ou même d’Europe en général car les ingrédients ici sont de moins bonne qualité (le jambon ou le fromage essentiellement) mais c’était très bon.

On a roulé jusqu’à PioPio.

LA SUITE DANS L’ARTICLE WAIKATO 2nd PARTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s