SUR LES ROUTES DE NOUVELLE ZELANDE – OTAGO (DUNEDIN ET WAITAKI)

La carte ci-dessus résume notre parcours en un itinéraire simple avec les adresses les plus intéressantes de notre périple, ôtant certains détours ou lieux peu utiles. A vous d’organiser votre voyage à votre façon en vous inspirant des quelques idées ici !


Après ce joli trip dans les Catlins, direction Dunedin ! Changement total de décor, puisque nous arrivons dans une grande ville. Très grande ville. On ne s’imagine pas que Dunedin est aussi grand. On nous parle de deux villes principales dans l’île du Sud, Christchuch et Queenstown. Finalement, Queenstown est une ville mais le centre n’est pas si grand que cela, et en comparaison avec Dunedin, Queenstown est tout petit.

Samedi 3 octobre

Nous nous étions donnés rendez-vous à Dunedin avec les copains Anaïs et Tommy pour fêter l’anniversaire de Tommy. Le créneau a fait qu’on s’est retrouvé ici plutôt qu’à Queenstown, où nous pensions qu’il aurait été mieux d’y faire la fête. Et bien détrompez-vous, nous avons découverte une ville étudiante bien animée la nuit… Nous sommes allés à Vault 21 de 22H jusqu’à 3h du matin. Quel monde !! Quelle ambiance ! Cela faisait un moment que nous n’avions pas fait la fête, surtout en grande ville comme ça et ça fait du bien. (même s’il y avait même un peu trop de monde lol)

Lundi 5 octobre

Balade en ville, déjeuner à « Beam me up Bagel » super bon, on ne mange pas tous les jours des bagels ! Nous avons pu visiter le Musée Otago qui est gratuit et facilement accessible à pieds. Juste derrière se trouve le Chinese Garden (10$/p), un joli jardin mais cher pour le peu de temps de visite.

Nous avons réservé le jour même une visite guidée dans une brasserie où est fabriqué la bière « SPEIGHT » très reconnu dans le pays. (Offre Bookme $18,30/personne). Nous ne sommes pas très visite guidée car on peut vite décroché et nous préférons les visites libres, mais celle-ci était très intéressante. Le guide n’était pas ennuyant et même plutôt marrant. L’histoire et la fabrication de bière est intéressante, mais le mieux a été évidement… La dégustation de bières à la fin ! On a passé une très bonne journée et une excellente soirée tous les 4. (A la gare)

Jeudi 8 octobre

Ce matin là, nous avons utilisé pour la première fois la plateforme Zoom, qui est un équivalent de Skype, pour un entretien avec nos éventuels futurs employeurs. Après trois mois de road trip, il allait être temps pour nous de travailler. Et nous aimons tellement l’île du sud que nous ne voulions plus remonter. Le job était idéal car il était situé dans un camping à Wanaka. Ce qui signifiait déjà beaucoup car Wanaka est comme on vous l’a dit, notre ville coup-de-cœur. De plus, travailler dans un camping signifiait pouvoir être sur place et vivre dans notre van. Le job restait basique, quelques heures par jour en faisant du ménage, nettoyant les espaces communs (sanitaires, douches, cuisine), ce qui ne nous dérangeait pas car nous avions déjà de l’expérience dans le domaine. Nous aurons une réponse dans quelques jours…

En attendant, c’est journée trottinette ! C’est la première fois que nous testions, car nous ne sommes jamais en grande ville en France et n’avons pas eut l’occasion plus tôt en Nouvelle Zélande. D’ailleurs, il ne doit pas y avoir beaucoup de villes qui en proposent en libre service. Si vous aussi, vous voulez tenter l’expérience, nous avons payé $9,99 par personne pour toute la journée.

Petite parenthèse bon à savoir : nous avons appris que la trottinette électrique n’était vraiment pas un moyen de transport si écologique que cela ! Pourtant, tout nous donne envie de penser le contraire. Il faut savoir que les batteries se déchargent très rapidement. Mais alors comment se retrouvent-elles rechargés à bloc le lendemain ? Des personnes comme vous ou moi peuvent récupérer les trottinettes à batterie faible pour ensuite les recharger chez eux, en échange certainement de crédit sur l’application ou autre. Sauf que généralement, ces déplacements sont en plus de leur déplacements habituels. Cette article vous en dira plus si le sujet vous intéresse : https://www.notre-planete.info/actualites/3072-trottinette-electrique-impact-environnement-CO2.

Revenons à cette journée : Nous sommes allés jusqu’au Botanic Garden, gratuit et très joli. Nous avons repris les trottinettes pour aller à la rue la plus pointue du monde : Baldwin Street (update: une autre rue l’a détrônée à ce jour !) « C’est une rue courte en ligne droite d’un peu moins de 350 mètres, passant approximativement de 30 mètres d’altitude à 100 mètres à son sommet, soit une pente moyenne de 20 %. Cependant, les derniers 161 mètres ont un dénivelé de 47 mètres, ce qui procure une pente de 30 %. Un maximum de 35 % de pente existe près du sommet. » (merci Wikipédia) Bref, vous l’avez compris, ne l’a faîte pas en van…

VENDREDI

Nous sommes allés visiter la petite chocolaterie de Dunedin, « OCHO ». La visite est très courte et simple car l’entrepôt est petit. C’est une entreprise qui fabrique du très très bon chocolat noir. Certes, si vous voulez vous offrir du bon chocolat, il vous faudra y mettre le prix avec une tablette en moyenne à $12. C’est un petit plaisir que nous nous sommes offerts car nous apprécions le bon chocolat noir, et celui-ci est vraiment incroyable. Petite préférence pour le « short black » si vous aimez boire du café.

Samedi

On nous avait dit que la péninsule d’Otago était réputé pour y voir des pingouins, malheureusement nous avons été très déçu de voir que tout était payant, à un prix hallucinant. Peut-être que l’argent est récolté à des fins bienveillantes pour l’animal mais nous avons fait le choix de passer l’expérience. Nous espérons tout de même en croiser sur notre passage en NZ…

Dimanche

Prenez le temps de vous balader au sud de Dunedin pour y découvrir Tunnel beach, un très bel endroit qui ne vous prendra pas toute la journée à explorer.

Lundi 12 octobre

Ca y est, nous avons tous les deux le job ! Il est donc temps de faire notre demande d’extension de visa WHV.

Comment ça se passe ? Lorsque l’on décide de voyager pour la Nouvelle Zélande, nous avons le droit à un seul visa vacances-travail dans notre vie, accessible à toutes les personnes âgées de moins de 30 ans. Ce visa comme son nom l’indique nous permet de travailler et de voyager dans le pays. Lorsque l’on travaille dans une ferme (d’animaux, de fruits…) de plus de 3 mois durant notre année, nous avons le droit à étendre notre visa WHV de trois autres mois. Avec la situation actuelle dans le monde, le gouvernement nous avait déjà étendu notre visa par un visa SSE qui prenait forme directement après l’extension de notre visa existant. Le problème de celui-ci est qu’il ne nous permet que de travailler en ferme, et non dans un camping comme le job que nous venions de trouver. Alors pourquoi choisir un job en dehors des fermes ? Nous pensons simplement que le mode de vie au travail sera plus facile et moins répétitif qu’en ferme. (des exemples de travail en ferme : ramassage de kiwis, l’emballage des kiwis, l’entretien des arbres de kiwis.) Il y a toute une démarche à remplir et imprimer, ainsi que des photos d’identité à fournir et nos fiches de paies en ferme pour prouver que notre demande est justifiée.

Mardi

Après plusieurs tentatives d’observations de pingouins… Nous pouvons à présent vous le dire : nous en avons vu, ça y est ! (Le pingouins vu à Milford Sound était tout de même assez loin, nous ne le compterons pas comme notre vraie première observation). C’est à Katiki Point que nous avons pu découvrir en fin de journée un « yellow-eyed pinguin » revenir de la mer pour aller se mettre au chaud dans son nid. C’est l’espèce de manchots la plus rares au monde (et en voie de disparition). A savoir que la réserve ferme fin de journée (vers 17H et réouvre vers 7H environ) et que l’endroit n’est pas obligatoirement payant, une boîte à donations est présente si vous voulez participer. L’endroit est sympa pour vous poser sagement et les attendre sans les déranger car vous êtes en hauteur et avez vu sur deux plages. Nous sommes revenu le lendemain et en avons découvert encore deux autres, sur la plage la plus éloignée, se dirigeant cette fois vers la mer. Autour, vous aurez certainement la chance des voir plusieurs phoques, ainsi que leur bébé !

Peu loin d’ici se trouve une place très iconique des réseaux sociaux : Moeraki Boulders. Rien d’incroyable mais toujours bien à faire si vous êtes de passage, c’est une plage où vous y trouverez de très gros cailloux. Il n’y en a pas énormément, peut-être une quinzaine. Il est possible qu’en fonction de la marée, il y en ait moins de visibles.

Après les pingouins jaunes, nous étions prêts pour voir une autre espèce de pingouins, les « blue pinguins ». Cela correspond à la plus petite espèce de manchots au monde. Si vous voulez en croiser, Oamaru est la ville parfaite pour ça. Pas besoin de payer pour les voir défiler un à un dans les rues de la ville. Après 20:00, nous nous sommes baladés près de la rampe et fait un tour au bord de mer et nous en avons croisé une vingtaine ! Nous en avons même croisé en rentrant vers notre freecamp vers 21h45 en pleine ville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s