SUR LES ROUTES DE NOUVELLE ZELANDE – LA REGION MACKENZIE avec : MONT COOK ET LES LACS PUKAKI ET TEKAPO

La carte ci-dessus résume notre parcours en un itinéraire simple avec les adresses les plus intéressantes de notre périple, ôtant certains détours ou lieux peu utiles. A vous d’organiser votre voyage à votre façon en vous inspirant des quelques idées ici !


L’une des régions les plus populaires de Nouvelle Zélande grâce au Mont Cook, le plus haut sommet du pays, ainsi que ses deux lacs à la couleur bleu turquoise. Le lac Pukaki est celui qui longe la route pour le mont Cook et le lac Tekapo est un peu plus éloigné et connu pour son ciel étoilé. Nous avons décidé d’aller faire un tour dans la région quelques jours avant de rentrer sur Wanaka pour notre nouveau travail. Nous pouvions repérer un peu les lieux pour revenir plus tard… Nous sommes arrivés le mercredi 14 octobre au lac Pukaki pour s’y arrêter pour la nuit, où Alexis a eut la chance de pêcher une truite arc-en-ciel.

Jeudi 15 octobre

Nous avons pris la route jusqu’au Mont Cook, comptez bien 45 minutes de route pour y aller. Ne ratez pas le point de vue sur la route qui est quand même un incontournable. (Ne vous mettez pas en danger si vous décidez de prendre une photo sur la route.)

Arrivés au Mont Cook (ou du moins au parking du Mont Cook), vous y trouverez plusieurs choix de randonnées. Nous avons choisi la Hooker Valley, qui est la plus populaire et l’une des plus simples. Elle est très belle et très agréable. Pourquoi pas la refaire au lever du soleil et sans vent pour un joli reflet des montagnes sur le lac.

Nous avons passé une belle fin de journée au bord du lake Pukaki avec une cuisson du poisson pêché la veille à la plancha en papillote. Verdict : une tuerie. Les filets sont énormes et ne se cassent pas, le poisson glissait en bouche tellement il était tendre. Une truite arc en ciel sauvage, un régal !

Nous n’avons rien de très pasionnants à raconter pour les trois jours qui suivent car nous avons surtout profité pour nous reposer, écrire le blog et pêcher. D’ailleurs, c’est bien la région à aller si vous voulez pêcher un beau saumon. Malheureusement, malgré des heures et des heures à envoyer la canne d’avant en arrière, ce fut un bel échec. Pas même une seule touche en trois jours… Voici les spots où nous nous sommes arrêtés : Lake Pukaki, Twizel, Manuka Ice…


ROAD TRIP JOURS DE REPOS – MARS 2021

Dimanche 13 décembre

Avant la grande période été/vacances scolaire/noël, nous avons eu le droit à avoir 3 jours de congés, ce qui nous a motivé à retourner dans la région de Mackenzie pour la redécouvrir au printemps cette fois (avec tous ces lupins!) et voir le lac Tekapo pour la première fois.

Sur la route entre Wanaka et le lac Pukaki, vous passerez par Lindis Pass: la route est super belle, le paysage est similaire au Seigneur des anneaux. Il y a un peu moins de 2 heures de route pour arriver jusqu’au premier lac. Il est tellement grand, et les freecamp sont super. Il y en a plusieurs, tous au bord du lac et généralement avec le Mont Cook en arrière plan. De quoi dormir paisiblement. Nous sommes parti le dimanche après midi tranquillement en direction du lac Pukaki. Ayant reçu quelques jours plus tôt un colis de France avec du bon fromage, notre plan pour ce soir était de se faire une raclette là bas. Et nous l’avons fait, à notre manière en faisant fondre le fromage dans une casserole (ne nous jugez pas). Après plus d’un an en Nouvelle Zélande, c’était la première fois que nous en remangions.

Lundi

Direction Tekapo. Il y a déjà plein de lupins au bord des routes, à Wanaka jusque dans la région. Mais lorsque l’on arrive à l’extérieur de Tekapo, vous serez peut-être chanceux de trouver des champs de lupins ! C’est juste super joliiiiiiiiiii.

LUPINS

Sur la route du retour, Alex est certain d’avoir vu un petit kangourou mort au bord de la route. Étrange, car à notre connaissance il n’y en a qu’en Australie. En faisant quelques recherches sur internet, c’est vrai qu’il est possible de voir des wallabies en Nouvelle Zélande. Ils sont principalement sur une petite île au nord de la Nouvelle Zélande et sont une menace pour les oiseaux et certainement d’autres espèces, car ils se nourrissent de leurs nourritures. (Pour rappel, les oiseaux sont très protégés dans le pays.)

Nous nous sommes posés pour le déjeuner vers l’église au bord du lac. Nous avons ensuite longé le lac en nous promenant tranquillement. Le printemps est bel et bien là, les fleurs rajoutent une belle touche de charme au paysage déjà beau en lui-même.

Tekapo est l’un des endroits au monde à avoir le moins de pollution lumineuse, ce qui nous offre un ciel étoilé comme jamais on en a vu auparavant. Il y a un observatory tour en extérieur, $150 pour une durée de 2h, qui vous permet de grimper en haut de la colline en bus pour observer les étoiles à l’œil nu ou même peut être à l’aide du plus grand télescope de nouvelle Zélande. En bref, si vous voulez en apprendre plus sur l’astrologie et si le sujet vous passionne, foncez ! Nous n’avions rien réservé à l’avance et les dernières places disponibles étaient à minuit et quart, ce qui faisait tard pour nous. Alexis prévoit de revenir pour un week-end entre garçons, ce qui leur permettra de faire la visite et de parler ensemble d’un sujet qu’ils affectionnent tout particulièrement.

Nous avons pris la voiture jusqu’à la petite plage avant le point de rando pour Mont John. C’est alors que nous avons repéré un stand 4×4 de location de paddle… C’était le moment idéal ! Pas de vent, un ciel dégagé, une eau turquoise… Nous avons payé $25 chacun pour faire une heure de paddle, notre première fois ! C’était trop cool. Au départ, j’ai mis plus de temps qu’Alexis pour me mettre debout. Disons qu’à 10° le lac, je préférais ne pas tomber à l’eau… Finalement, si l’eau est plate et qu’il n’y a pas de vent, c’est très facile de tenir debout, la planche est assez stable. Le cadre était vraiment exceptionnel, on recommande à 200% !

PADDLE

Nous sommes ensuite parti pour le Mount John Summit. (Il y avait d’ailleurs un panneau sur les Wallabies, et contacter un service si nous en voyons un sur le chemin.) Nous sommes arrivés à l’observatory et avons fait le tour avant de rester au sommet en attendant le coucher du soleil. Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer la randonnée et finir en longeant le lac. Nous étions K.O de la journée bien chargée que nous venions d’avoir. Le coucher de soleil était après 21:00, le temps de redescendre, de manger, de s’arrêter prendre quelques photos des étoiles et de rentrer au campement gratuit, il était déjà minuit. Heureusement que nous n’avions pas réservé le tour sinon on dormirait debout à l’heure qu’il est !

MOUNT JOHN SUMMIT

Mardi

Nous avons pris la route tranquillement direction Pukaki, en traversant les terres. C’est fou comme il n’y a personne, pas une habitation. Il y a de jolis endroits en arrivant près du lac. Avant de redescendre, vous pouvez longer en vous rapprochant du Mont Cook. Cela fait un détour de quelques minutes et en vaut la peine. Notre séjour touche à sa fin, nous rentrons avec confirmation que l’île du Sud est rempli de trésor, et la région ne fait qu’augmenter notre amour pour le pays !

2 commentaires sur « SUR LES ROUTES DE NOUVELLE ZELANDE – LA REGION MACKENZIE avec : MONT COOK ET LES LACS PUKAKI ET TEKAPO »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s