SUR LES ROUTES DE NOUVELLE ZELANDE – TASMAN ET NELSON

dans la continuité de notre road trip partant de wanaka

ARTICLE PRECEDENT ET PREMIER ARTICLE DU ROAD TRIP DE MARS 2021 : WEST COAST 2nd PARTIE

Une belle idée de stop avant de monter direction les Nelson Lakes ou Abel Tasman, nous nous sommes arrêtés à Maruia Falls (2min à pieds) où nous pouvons y rester pour la nuit, 2 en 1, une cascade et un endroit pour dormir !

Lundi 15 mars 2021

Le temps étant nuageux, nous avons passé les Nelson Lakes (on espère y revenir au retour avec du soleil pour une belle randonnée !) Nous nous sommes alors dirigés vers Nelson. Mes premières heures de conduite avec l’ambulance pour ma part (Flavie) ! Nelson est une très grande ville, mais nous ne nous y sommes pas attardés pour autant. Nous sommes passés à l’aéroport pour une douche gratuite (oui oui), puis nous sommes allés jusqu’à Motueka. Là bas, il y a un campement gratuit très réputé (Motueka Beach Reserve), mais d’ailleurs un peu trop réputé puisqu’il était complet à notre arrivée. Nous avons fait marche arrière jusqu’à Kina Beach Reserve qui est lui payant ($6/p/n) mais l’endroit est calme et nous ne sommes pas sur un parking, mais bien au bord de la mer. La marrée était basse donc nous n’étions pas dérangé par les vagues. Très rentable, nous sommes très contents du lieu !

Mardi 16 mars

Ça nous a pris un peu de temps pour planifier notre trip dans Abel Tasman. Il y a certaines choses à savoir avant tout : Si l’on veut faire du kayak (mais pas trop) le départ est à Marahau essentiellement (je ne sais pas s’il y a d’autre choix) et c’est entre 3 à 4h pour arriver à Anchorage (4h) ou Observation Beach (3h). On peut y laisser le kayak et la compagnie viendra le chercher (évidement tout cela a un prix). Le debrief est a 8:00 le matin alors on ne peut pas partir faire du kayak plus tôt, il dure environ 1h (enfin c’est ce que l’on croyait, il a duré plus longtemps que ça). En se renseignant, il y avait plusieurs lieux que nous ne voulions pas rater : Torrent Bay. Bark Bay et Mosquito Bay. Or, si l’on veut faire de la marche après le kayak, il n’y a pas d’option water taxi pour le retour, il faut alors dormir en hut. Alors c’est ce qu’on a fait.

AU PROGRAMME :

Réserver un kayak pour deux (voie libre) de Marahau à Anchorage (env 4h de kayak) ✔ $105/p

Prévoir 4 heures de marche (marée haute) jusqu’au refuge Bark Bay Hut et y dormir ✔ $38/p/n

Marcher un peu pour le lever du soleil à Mosquito Bay le lendemain ✔ $0 (accès kayak ou bateau uniquement)

Faire bronzette à Bark Bay en attendant le taxi boat ✔ $0

Réserver le taxi boat de 11h30 de Bark Bay jusqu’à Marahau ✔ (environ 30min) $44/p

↓ Découvrez notre expérience un peu plus bas ↓

Ça nous a coûté relativement cher, tout d’abord parce que l’on s’y est pris un peu tard. Nous étions confus avec toutes les informations que l’on pouvait trouvé alors nous avons préféré aller directement au centre d’informations en arrivant dans la région. Et par simplicité, on a tout réservé par le I-site pour être sûr de ne rien manquer, être certains d’avoir toutes les options disponibles. C’est aussi nos vacances !

Après avoir planifier cette belle excursion pour jeudi, nous avions encore une grande partie de la journée pour explorer le parc national. Abel Tasman est la destination la plus prisée par les néo-zélandais pour leur vacances. C’est d’ailleurs certainement la région qui nous a le plus marquée par son tourisme toujours bien présent malgré la situation actuelle. Compréhensible d’ailleurs, car la météo est généralement favorable, contrairement au reste du pays qui aime jouer avec les différents climats tout au long de l’année. On découvrira également plus tard pourquoi la région fait autant de ravages, avec ses superbes plages à l’eau turquoise, sa végétation et sa verdure, ses jolis spots de vacances. Pas besoin de changer de pays pour se dépayser, seulement d’îles ! (Oui car presque 80% de la population vit sur l’île du Nord)

Nous avions vu qu’il y avait des grottes à explorer, mais la visite était 1/ guidée et de 2/ payante. Puis, en faisant quelques recherches sur le Lonely Planet, nous avons trouvé les « Rawhiti Cave ». C’est une marche d’une grande demi-heure qui grimpe quand même beaucoup ! Mais ça en vaut la peine, car les grottes de stalagmites, on en voit pas tous les jours. L’avantage ici est qu’elle n’est pas trop populaire dans le coin !

Nous avons ensuite pris la route pour Wainui Falls. Environ 1h de marche aller/retour, ce qui est raisonnable. Pour ce qui est du monde, je pense fortement qu’elle est très populaire, c’est d’ailleurs ce que l’on voyait dans les commentaires via google. Beaucoup de gens se baignaient, alors on s’est dit qu’on allait pendre le maillot de bain. Nous n’avons croisé personne sur la route et il n’y avait personne là-bas. Nous étions en fin de journée, le soleil n’était pas vraiment là pour nous réchauffer car il était caché par la forêt. Nous n’étions pas vraiment motivés pour se baigner, et même pour y mettre les pieds. Par contre, nous sommes très satisfaits des photos !

Par question de temps, nous avons filé jusqu’à Wharariki Beach au lieu de rester dans les parages et dormir à Totaranui Campsite (notre programme de base). Mais nous dormirons plus haut, pour profiter du coucher de soleil à Wharariki Beach.

Un excellent conseil à vous donner est d’arriver un peu plus tôt avec un sac rempli de toutes les bonnes choses que vous aurez pour vous faire le meilleur pique-nique au bord de la plage, en attendant le coucher du soleil. N’oubliez pas les bières ! Pour accéder à la plage, il vous faudra compter bien 30 minutes ! Et oui, les meilleures choses ont un prix. Il y a bien vingt minutes pour arriver jusqu’à la mer puis dix bonnes minutes pour trouver l’endroit où vous allez vous installer, face au point de vue que vous réserve ces beaux rochers au milieu de l’eau. Maintenant, profitez !

Nous avons dormi à 15 minutes en voiture, à Taupata Gravel Reserve.

Mercredi 17 mars

Au programme de la journée :

Hawkes Lookout Walk – 5minutes

Split Apple Rock – nous n’y sommes finalement pas allés

Breaker Bay (plage) – nous y sommes passés en voiture sans s’arrêter

Profiter des plages Kaiteriteri et/ou Littlekaiteriteri

Dodo à W F Moss Scenic Reserve Picnic Area (trouvé sur CamperMate, non indiqué sur WikiCamps), très agréable et gratuit ! Cela nous a permis de ne pas trop faire de route et de préparer nos affaires pour la rando/kayak/hut du lendemain.

Jeudi 18

Le rendez-vous à l’agence de Kayak était prévu à 8:20, où nous avons procédé au Check-In puis un débrief a duré une bonne heure. Nous étions sur la mer qu’à 10:30, au départ de Marahau pour quelques heures de kayak libre jusqu’à Anchorage. C’était top. On s’est arrêté pour manger nos sandwichs par hasard sur une plage qui s’appelle Watering Cove, et bien nous sommes chanceux car elle était superbe et nous étions seuls. On a eu l’impression d’être seuls du début à la fin. De notre expérience de kayak, nous n’avons croisé personne. La mer était un petit peu agitée ce jour là, mais étonnamment ça nous a encore plus amusé. Évidemment il faut faire attention, constamment pagayer car il peut être possible de se retourner (d’où le debrief indispensable lorsque l’on n’a jamais fait de kayak ou presque pas) mais on s’est toujours senti en sécurité car un kayak est très stable. Il contient toutes nos affaires alors on était d’autant plus vigilants. Les vagues étaient plus fortes entre Observation Beach et Anchorage, ce qui peut être un peu effrayant mais qui dans notre cas, nous a bien amusé. Les départs et arrivées en bord de plage sont aussi une drôle d’aventure ! Il faut être rapide et efficace. On s’est bien débrouillés, malgré la « jupe en néoprène » que je n’arrivais pas à mettre ou à retirer du kayak toute seule.

Le meilleur conseil que l’on peut vous donner : n’y allez pas habiller, ce n’est pas la peine. Personnellement, on était trempés de la tête au pieds. On portait des vêtements, car le temps était couvert dans la matinée et il ne faisait pas chaud, mais ils ont vite pris l’eau et on les a vite retirés !

Arrivés à Anchorage, après 4 heures en ayant fait deux « pauses plages », on en était assez contents. Nous n’avons par contre pas pris le temps de passer voir les îles sur la droite, « Adele et Fisherman Island » par question de temps et de manque d’expérience. 3h30 de kayak dans le bras, c’était énorme pour nous qui n’en avions fait que pour la deuxième fois de notre vie. Alors faire les détours sur les îles, cela signifiait faire plus d’efforts et ça, nous n’étions pas sûrs d’y arriver. Et puis il fallait aussi arriver au refuge avant la nuit. Nous nous sommes posés à Anchorage 15 minutes, le temps de faire sécher un minimum nos affaires, se poser 5 minutes et repartir pour quatre heures de marches. 15:30 Let’s go. Nous avons fait un petit détour à Cleopatra’s pools (5-10min). Alex s’y est baigné, l’eau était froide, le spot joli, personne a l’horizon (2 personnes partaient au moment où l’on est arrivé). L’air était froid, l’endroit était à l’ombre à cette heure-ci. Nous n’avons pas tardé et avons repris notre route. Nous sommes arrivés à la hut a 19:00, pile le temps de poser nos affaires puis repartir à la plage de Bark Bay pour manger. N’ayant pas de mini-réchaud, nous avions préparé un repas en avance (pâtes aux légumes pour les intimes) que nous transportons dans des Tupperware.

Dormir en hut : Contrairement à notre première hut pour Copland Track, cette fois nous n’avions pas d’affaires de rechange pour alléger au maximum le poids, ce qui n’était PAS une bonne idée. Alexis devait porter le même t-shirt mouillé (après le kayak) pour la randonnée et le soir à la hut, car il n’avait pas eu le temps de sécher entre temps. Et puis niveau odeur pour tous les deux, on va pas se mentir, c’est pas la même que celle quand on sort de la douche. Alors la prochaine fois, un t-shirt c’est toujours agréable. L’autre mauvaise expérience, qui cette fois, s’est avéré être la 2ème fois sur 2, c’est le problème de sommeil. Les ronflements…. Il a déjà fallu s’endormir avec, mais à 1:00 du matin, j’ai même cru qu’Alexis s’était mis pour la première fois à ronfler tellement c’était un concert. M’enfin, j’en ai profité pour aller faire pipi et le ciel était incroyable, plein d’étoiles. Notre conclusion : ça nous a clairement donné envie de faire du camping en tente.

Vendredi

Le réveil, si l’on peut appeler ça un réveil, a été difficile mais indispensable. Le lever de soleil était pour bientôt, il fallait se dépecher. Je ne savais pas combien de temps il fallait pour arriver jusqu’à Mosquitos Bay, alors on a pris la route et on s’est dit qu’on trouverait bien. Après 15 minutes de marche, on s’est demandé si on allait trouver. Alors nous sommes retourné sur la plage de Bark Bay, car peut-être qu’avec la marée basse, on arriverait à accéder à Mosquitos Bay. Et puis, j’ai revérifier sur WikiCamps, et j’ai réalisé avec le titre. « Boat access only », et là je me suis « Me**e ». Alors, on a regardé le lever de soleil à Bark Bay, qui est d’ailleurs très joli aussi. Par contre, pour la matinée bronzette, on repassera. Il faisait très froid, malgré les rayons du soleil. Difficile de se réchauffer jusqu’à 11h30, où le bateau nous attendait pour un retour imminent. Merci Abel Tasman, ce fut un beau séjour !

NOTRE EXPERIENCE :

Faire du kayak (voie libre) de Marahau à Anchorage 4H pauses comprises

Marcher jusqu’au refuge de Bark Bay 3H30 par marée haute

Dormir à Bark Bay Hut dormir, un bien grand mot…

Marcher un peu pour le lever du soleil à Mosquito Bay le lendemain ❌ pas d’accès piéton !

Faire bronzette à Bark Bay en attendant le taxi boat tout habillés ça compte ? 🥶

Réserver le taxi boat de 11h30 de Bark Bay jusqu’à Marahau

Petit tip : La compagnie « Marahau Sea Kayak » avec qui nous avons réservé les kayaks, ont un parking pour stocker les véhicules si nous dormons en refuge. Ils offrent également l’accès à une douche bien chaude et illimitée lors de notre retour à Marahau ! (Et quel bonheur après ces deux jours plein de sel !)

Une expérience à partager : Si le prix pour faire du kayak vous refroidi, voici notre conseil : De notre point de vue, ça vaut vraiment le coup SI le temps est favorable, l’eau est turquoise et les paysages entre verdures et plages sont superbes. Par contre, à l’inverse, la différence est vraiment marquante lorsque c’est nuageux. Nous le savons car nous avons vécu notre première heure de kayak sous les nuages, et lorque le soleil se pointe c’est tout un autre paysage qui s’offre à vous. Personnellement, nous avons adoré l’expérience, et ne regrettons pas d’y avoir dépenser de l’argent.

Un programme encore bien chargé nous attendait pour cette dernière journée dans l’île du Sud avant de remonter dans l’île du Nord pour deux semaines. La tante de Rachel, la mère de famille chez qui nous avons logé pendant des mois près d’Auckland, habite à Nelson et nous sommes allés la rencontrer ainsi que son mari pour y prendre « l’afternoon tea ». Ce fut un accueil très chaleureux, nous aurions pu rester encore des heures mais nous devions reprendre la route.

Nous voulions faire le coucher de soleil à Cable Bay, mais il ne fallait plus compter sur nos compétences physiques pendant quelques jours, alors nous avons passé notre chemin. Une prochaine fois peut-être ? Nous avons roulé à temps pour le coucher de soleil à Cullen Point Scenic Reserve – lookout à 10minutes.

A très vite l’île du Sud, à demain ïle du Nord !

LA SUITE DANS L’ARTICLE TAUPO ET TONGARIRO 2nd PARTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s